vieSi un jour vous êtes victime d’un grave accident vous mettant dans une situation pratiquement sans issue selon la médecine ou selon vos proches en regard d’une volonté émise par vous dans une telle situation, vous pouvez rédiger un document selon le modèle ci-dessous.

Je soussigné, Jame Sansnom, demande que soient considérées comme l’expression de ma volonté durement réfléchie, les dispositions ci-après.

A partir du moment où je ne serais pas en mesure de m’exprimer et où la guérison ne garantirait pas le rétablissement de mes facultés mentales et physiques dans des conditions acceptables:

  • Je refuse d’être maintenu en vie par des médicaments, techniques ou moyens artificiels.
  • Je désire que des médicaments me soient administrés pour apaiser mes souffrances, même s’ils doivent hâter le moment de ma mort.
  • Je demande que l’on ait recours à l’euthanasie
  • (option selon vos souhaits) Je confirme vouloir léguer mes organes s’ils peuvent être utiles.

Cette requête est effectuée en toute liberté et en pleine possession de mes facultés physiques et intellectuelles.

Bien que ce document n’ait pas encore valeur légale auprès des administrations, des structures de soins… j’espère que mes proches et les médecins se sentiront moralement obligés de le respecter. C’est pour décharger, au moins en partie, de leur responsabilité, que j’écris ceci.

Fait à :                                     Le:                                          Signature

 

Nom et signature de deux témoins sans lien de parenté:

Nom 1                                                                                               Nom 2

Signature 1                                                                                     Signature 2

Ce document doit être rédigé manuellement par l’auteur et complété par 2 signatures de personnes sans lien de parenté.

 

Vous pouvez aussi avoir des informations sur La loi Leonetti qui précise les droits des patients maintenus en vie de manière artificielle ou atteints de maladie grave

sortirzen le 28 juillet 2015