Les téléphones portables et domestiques sans fil font maintenant partis de notre quotidien.

Il faut cependant prendre conscience que l’utilisation de ces appareils serait très néfaste pour notre santé. Cette information est rarement divulguée au grand public vu le lobbying exercer par les opérateurs pour la « non-information » sauf pour les études qu’ils financent.

Les téléphones portables seraient à l’origine de tumeur sur la glande parolide (selon le Dr Sedetski, centre médical de Hashomer) et de cancers selon d’autres études mais aussi de la perte de mémoire,  une diminution de la fertilité, une augmentation du stress.
Ce phénomène serait amplifié par les personnes qui portent des lunettes à branches métalliques, des boucles d’oreilles en métal (le niveau de radiation à proximité d’objets métalliques est plus élevé de 25% qu’en situation normale selon le professeur Rafy Kornstein) et bien évidemment par la durée d’utilisation journalière.

Une étude française a démontré que les personnes atteintes de tumeurs du cerveau utilisaient plus fréquemment le téléphone portable : les chercheurs ont trouvé qu’à partir de 900 h environ d’appels passés avec un portable, le risque du cancer du cerveau était multiplié au moins par deux. Cette durée correspond à 30 mn de téléphone portable par jour pendant cinq années.

Une autre étude montre que l’utilisation de ces appareils vous fait « chauffer » le cerveau de 2 à 3 degrés (Science & Vie n°949) sans qu’on puisse encore mesurer aujourd’hui les véritables « dégâts » sur notre santé.

Beaucoup d’autres études ont été réalisées. Plus les recherches concernant les effets du téléphone portable sur la santé des utilisateurs avancent, et plus les conclusions montrent des dangers sur notre santé. Il convient donc à chacun d’en prendre conscience et de prendre quelques précautions.

Exemples de préconisations :

Utiliser un kit mains libres

Utiliser ces appareils 15mn par jour avec des séquences maxi de 3mn (soit environ 5 appels de 3mn par jour)

Ne pas utiliser ces appareils dans un environnement métallique : voiture, métro (étude faite par le Criiem) : c’est l’effet « cage de Faraday » ; c’est-à-dire une augmentation des effets nocifs des ondes.

Ne pas les mettre dans vos vêtements mais le plus éloigné possible de votre corps.

Éviter les zones mal couvertes : le téléphone, à la recherche d’une antenne relais, peut doubler son émission d’ondes.

Pour les téléphones domestiques, il est mentionné que les effets sont moindre mais, comme la majorité des personnes laissent le téléphone posé n’importe où après usage au lieu de le reposer sur son socle, il existe des effets nocifs. La solution la plus saine serait de revenir à notre bon téléphone filaire d’antan mais le marketing une fois de plus à créer un besoin…

Sortirzen le 20 mai 2013 modifié le 26 juin 2017