Lors d’études en laboratoire sur un modèle animal, des scientifiques américains se sont aperçus que le yaourt à la vanille pouvait avoir un effet sur la libido.
Des chercheurs du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont eu la surprise de découvrir que les yaourts à la vanille amélioraient l’activité sexuelle… des souris! Est-ce la même chose chez l’homme?
C’est évidemment la question que l’on se pose en découvrant dans la dernière édition du mensuel de vulgarisation Scientific American que la consommation de yoghourt à la vanille dopait la libido des souris. L’étude est d’autant plus sérieuse que les auteurs en sont le Pr Susan Erdman, spécialiste de la biologie du cancer et le généticien Eric Alm, tous deux au MIT, et que l’effet a été assez spectaculaire pour être remarqué alors qu’ils observaient tout à fait autre chose. En l’occurrence, l’impact sur l’obésité d’une supplémentation par les fameux yoghourts au cours d’un régime reproduisant la «junk-food»: riche en graisse, pauvre en fibres et en nutriments.
Le poil brillant
Tout d’abord les chercheurs ont noté le poil plus brillant et dix fois plus riche (en densité) des souris au régime yoghourt-vanille. Ils ont aussi remarqué que les souris mâles avaient grâce aux desserts lactés des testicules 15 % plus gros que celles consommant de la junk-food et 5 % de plus que celles ayant un régime normal mais sans yoghourt.
Enfin, les «souris-yoghourt-vanille» fécondaient plus vite et avec plus de succès, en termes de progéniture, leurs partenaires. D’ailleurs, les femelles du groupe yoghourt avaient elles aussi des petits plus gros et sevrés avec plus de succès que les femelles qui en étaient privées. Tout cela n’est pas anecdotique car une équipe de Harvard a déjà montré, chez l’homme, l’amélioration de la qualité du sperme induite par les yaourts.
Sexualité et chocolat
La prudence s’impose tout de même avant d’extrapoler. Il y a quelques années, une équipe de l’université de Milan avait par exemple retrouvé une corrélation entre la consommation de chocolat et la libido des femmes. Les chercheurs avaient recruté 163 femmes dont la moitié mangeait tous les jours du chocolat et leur avaient demandé de remplir des questionnaires sur leur sexualité. Résultat: les gourmandes avaient globalement une sexualité plus épanouie et elles manifestaient, en particulier, un désir sexuel plus important. Triomphe des chocolatiers. En fait, l’analyse statistique détaillée avait détruit la belle histoire puisque le groupe de «choco-addictes» était surtout plus jeune de 6 ans en moyenne ce qui faussait la comparaison. À âge égal, l’impact du chocolat sur la sexualité s’évanouissait.
On attendra donc des études chez l’homme avant de conclure à un effet des yaourts sur le potentiel de séduction d’un homme et l’intensité de son activité sexuelle, mais rien n’empêche d’essayer.

Par damien Mascret du figaro.fr

Autre(s) article(s)

Le secret du grand amour