Selon les saisons, nos activités, âge et mode de vie, nous ressentons au fil des journées des variations de niveaux d’énergie. Il est possible de les réguler et d’augmenter notre potentiel énergétique en suivant des théories simples et pratiques chaque jour. Pour ma santé : pourquoi pas se dire dès maintenant je fais MTVE (mon théorème vital énergie) selon les concepts suivants :

Avoir un bon sommeil
Le sommeil est le déterminant dans équilibre : il doit être réparateur. Pour entamer un bon sommeil, il y a quelques règles de bases à respecter : ne pas avoir une alimentation trop riche le soir et éviter d’utiliser son téléphone portable et domestique sans fil et ainsi que tout contact, au moins 2 heures avant le coucher, avec des écrans comme l’ordinateur, tablettes… Des insomnies récurrentes et prolongées accélèrent le vieillissement et diminuent la longévité.

Avoir une bonne alimentation
L’alimentation, c’est l’essence même de notre corps. Elle doit être équilibrée. Il semble que le repas le plus important soit le petit déjeuner car il conditionne toute notre journée. Il est important de prendre de quoi tenir toute la matinée en prenant des fruits secs (amande, noix, abricots, bananes séchées…). Il y a un signe qui vous alertera, c’est le creux dit de « 11h ». Il faut prendre le temps de manger pour éviter tout grignotage en dehors des repas pour donner des temps de repos au système digestif.

Faire de l’exercice physique
L’exercice physique met en mouvement vos muscles. Plus celui-ci est important, plus vous solliciter d’organes et plus vous entretenez votre corps. L’énergie circulera d’autant mieux pour vous apporter la pleine forme.

Les exercices des 5 tibétains sont faciles et demandent peu de temps pour une pratique régulière sans trop de contraintes.

Boire de l’eau
Boire de l’eau au détriment des nombreux autres produits sucrés et gazeux sur le marché. Le corps est composé de 65% à 80% d’eau selon l’âge. Il est donc indispensable d’entretenir ce capital eau : un manque de 2% d’eau provoque un affaiblissement musculaire, des maux de tête, une perte d’énergie. Nous évacuons 2,50 l d’eau par jour (1,50 l par les urines, 0,50 l par la sueur, 0,50 l par les poumons). Une alimentation riche en fruit apporte une bonne quantité d’eau. Il faut boire souvent en peu de quantité pour effet un effet « torrent » à l’intérieur du corps.

Mettre de la lumière dans votre vie (luminothérapie)
Les états dépressifs hivernaux sont bien connus et directement reliés au manque de lumière. C’est le manque de vitamine D. C’est pourquoi, il faut s’entourer de lumière dans nos maisons l’hiver, sur notre lieu de travail afin de palier sur notre organisme aux effets négatifs. Il existe désormais des lampes spécifiques dont les résultats sur notre comportement sont maintenant connus. Pourquoi s’en priver ?

Consommer des compléments alimentaires.
Ne pas oublier de prendre les traditionnels compléments alimentaires : La gelée royale fraîche en cure à l’entrée de l’automne et à la sortie de l’hiver par cure, le ginseng, la maca, la spiruline, le guarana, l’acérola, le gojy… dont la teneur en vitamines C apportera tonus et bien-être.

Source: sortirzen-infos

Vidéos
Exercices des 5 tibétains
Deux exercices quotidiens pour garder la forme

Livres
Retrouver et développer son énergie vitale : Vitalité, motivateurs et profils de forme