qi gong1Pourquoi découvrir le Qi Gong?

Prendre soin de soi est une donnée essentielle de notre monde moderne. Détressant, tonifiant, équilibrant, renforçant le système immunitaire, le Qi Gong est un travail sur l’énergie interne, basé sur la respiration, l’utilisant de postures et de mouvements lents pratiqués debout, assis ou couché.

Il est considéré comme l’une des cinq branches de la médecine chinoise. La médecine occidentale traite la maladie une fois que celle-ci est survenue, alors que la médecine chinoise, considère que le moyen le plus efficace consiste à soigner la maladie en amont, avant que les problèmes ne se manifestent. Dans cet objectif, il est recherché dans la pratique du Qi Gong l’harmonisation entre la circulation sanguine et la circulation du Qi en unifiant l’esprit et la respiration dans la posture ou le massage.

Considérant qu’il existe deux causes de maladie : interne et externe et que chacune de nos émotions est liée à un organe spécifique, un excès ou un manque d’expression de cette émotion produira un déséquilibre énergétique du ou des organes concernés.

La pratique du Qi Gong cherche à harmoniser le yin (inspiration – esprit) et le yang (expiration – utilisation du corps).

Nos organes internes sont divisés en viscère et en boyaux :

  • les viscères sont yin (cœur, poumons, foie, reins, rate)
  • les boyaux sont yang (estomac, intestins, vésicule biliaire, vessie, triple réchauffeur).

Le sang quand à lui est yang tandis que le Qi est yin.

Par le contrôle du corps, de la respiration et de la pensée, les adeptes du Qi Gong peuvent aussi apprendre à percevoir leur énergie vitale, à la concentrer et à la diriger le long des trajets d’énergie (les méridiens).

La pratique du Qi Gong est donc l’alliance du corps, de la respiration et de la pensée avec :

  • Des mouvements très diversifiés et généralement très lents, ou des enchaînements de mouvements.
  • Des postures immobiles, tenues un certain temps.
  • Des étirements et des ondulations.
  • Des exercices respiratoires, entre autres par la récitation continue de sons sans signification, comme Soo Soo Ma Di Di Di Si ou Wa Na Wat Da Wa Si1.
  • Une grande attention mentale.
  • La visualisation et la méditation

Pour de plus amples renseignements, http://federationqigong.com Cet article a été inspiré par le livre de Philippe GOUEDARD (Editions Eyrolles Pratique) professeur de Qi Gong à Paris. Abondamment illustré, il propose une introduction aux fondements du Qi Gong par la pratique d’exercices quotidiens.

sortirzen-infos le 20 janvier2015