bonheurCréez en vous le bonheur
Pour être heureux, il faut imprégner en vous le bonheur. Cela se manifeste par un changement de comportement envers vous mais aussi d’attitude envers les autres car le bonheur est contagieux (étude américaine) : un individu qui se sent heureux et « rayonne le bonheur » peut « toucher » son entourage jusqu’à 16 km.

1er exercice :
Dire « merci » Une étude a montré que dire 5 mercis avec le cœur par semaine pendant 2,5 mois augmente notre bonheur de 25%. (perception par l’oreille)
Imaginez ce que nous pouvons atteindre en envoyant des « mercis » mais attention avec le cœur tout au long de notre existence…

2ème exercice :
Envoyer un sourire : le sourire stimule les zones positives de notre cerveau : il est générateur de bonheur pour celui qui le donne et celui qui le reçoit (perception par le regard)

3ème exercice :
Dire des compliments (en restant dans l’honnêteté et le raisonnable) : cela aussi fait du bien à celui qui les reçoit et les entend : exemple, dire à son épouse que son plat est délicieux : on a trop souvent tendance à critiquer la cuisine quand elle est mauvaise mais pas quand elle est exceptionnelle…)

4ème exercice
Exercice dit des lunettes : lorsque nous sommes affectés par une émotion primaire (peur, colère, tristesse, dégoût, surprise, joie), pratiquez  le déroulé suivant:
-a) poser un regard au travers de lunettes
-b) bien identifier l’émotion primaire sollicitée
-c) repérer les symptômes que provoque cette émotion sur notre corps
-d) prendre un temps pour imaginer avoir un regard autrement (c’est-à-dire regarder « les choses » en imaginant avoir les lunettes que vous rêviez d’avoir)
-e) se regarder comme si vous étiez spectateur de vous-même (voir sa « tronche » en train d’engueuler » son épouse…)
-f) analyser cette nouvelle perception de nous mêmes avec ses « nouvelles lunettes ».

Créez un journal des émotions
Selon de nombreuses études, remplir régulièrement (10 à 15 mn pendant 3 jours consécutifs) un cahier des émotions donnerait moins de visites chez le médecin, moins de problèmes physiques, un changement dans nos anticorps.
Méthode :
1-      Ecrire une situation émotionnelle (exemple : identifier une émotion)
2-      Observer ce qui se passe dans notre corps (ventre, cœur, respiration…)
3-      Se poser la question : qu’est-ce qui a changé en moi ? Comment je me sens ici et maintenant ?

Faites régulièrement le point des émotions qui vous arrivent et cherchez en vous ce qui fait que cela vous affecte.

Sortiren-infos le 19 janvier 2015