L’angélique

L’angélique, qui veut dire «herbe aux anges», tire son nom de ses prétendus pouvoirs magiques. Cette plante géante était en effet réputée pour conjurer les mauvais sorts des sorciers maléfiques qui ne pouvaient pas résister à sa très bonne odeur. Elle servait d’amulette aux adultes et aux enfants, accrochée à leur cou. Très rarement cultivée, on retrouve l’angélique à l’état sauvage, et on lui accorde effectivement des vertus thérapeutiques.

Les vertus de l’angélique

Toutes les parties de la plante possèdent des capacités. Elle est tonique, sudorifique, stimulante, emménagogue, stomachique ou encore carminative. Elle lutte donc contre l’asthénie, la fatigue, puisqu’elle est un excellent tonique de notre état général. Son huile essentielle a des propriétés sédatives, utiles en cas d’anxiété, d’insomnies, de fatigue nerveuse et de divers troubles du sommeil. Cette huile est, de plus, anticoagulante.

Ses vertus sur la digestion

L’angélique a de grandes propriétés antispasmodiques. Elle est donc efficace pour lutter contre les colites, calmant les spasmes intestinaux ainsi que les douleurs. Elle est cholagogue, ce qui veut dire qu’elle facilite l’écoulement de la bile, donc la digestion. Enfin, elle soigne bien l’aérophagie ainsi que les ballonnements, en évitant la formation de gaz intestinaux.

Pour lutter contre l’aérophagie, il faut la prendre après le repas, en décoction, en utilisant les semences et les racines. Demandez à un herboriste de vous en préparer: l’utilisation en sera plus facile de cette manière. Il suffit ensuite d’en faire bouillir dans de l’eau durant trois ou quatre minutes, puis de sucrer si nécessaire. Elle aidera ainsi la digestion à bien se faire, et limitera la formation de gaz.