La fraude alimentaire est un business juteux. Et pour cause : vendre de la nourriture trafiquée, illégale, contrefaite, contaminée est moins risqué – et parfois plus rentable – que de s’adonner au trafic de drogue ou d’armement.
Étayée d’exemples hallucinants et de nombreux témoignages, cette enquête décrypte, preuves à l’appui, un phénomène savamment occulté. Elle remonte les filières, dresse le portrait des fraudeurs, explique pourquoi et comment des entreprises sortent des clous. Et montre que, dans tous les pays, France comprise, en plus des trafiquants à la petite semaine, le crime organisé écoule de faux produits via les supermarchés, les restaurants ou sur Internet.
Des exemples ? Savez-vous que du thon avarié subit des injections chimiques pour revenir sous un bel aspect dans nos assiettes ? Que certains miels ne sont pas d’abeille ? Que les mafias infiltrent le marché des fruits et légumes ? Que le faux bio existe, comme le faux made in France, les faux pesticides, la tricherie sur les grands vins, l’huile d’olive sans olives (chlorophylle ajoutée à de l’huile de tournesol) ? Vous pensiez le scandale de la viande de cheval terminé ? Détrompez-vous.
Le pire : face à un péril qui prend de l’ampleur, les autorités sont débordées. Et l’industrie agroalimentaire sait, mais ne dit rien. Heureusement, des solutions existent. Car manger du faux pour de vrai, personne ne le veut. Autre exemple: un test sur les poivres a démontré que 59% des poivres du commerce contiennent du sable !

Pour commander le livre: cliquez ici

Les consommateurs sont trompés sur la marchandise et visiblement cela arrive souvent. Et pour cause, il y a peu de risques de se faire pincer et cela permet de se faire plus d’argent. Pour l’ONG Foodwatch, c’est même « une aubaine pour blanchir l’argent de la drogue et d’autres trafics ». « La fraude alimentaire est un phénomène croissant mais savamment occulté tant par nos autorités que l’industrie agroalimentaire et la grande distribution qui sont parfaitement au courant », affirme Ingrid Krogl.

Partager cette information sur FACEBOOK, ici

Par conséquent, Foodwatch a décidé de taper un grand coup sur la table en lançant une nouvelle campagne et les pouvoirs publics sur une pratique qui donne, à plusieurs niveaux, envie de vomir.

Sortirzen le 12 avril 2021

Si vous pensez que cet article peut intéresser des personnes de votre entourage, vos contacts, vos amis… envoyez leur le lien de cet article en totalité par respect du travail des auteurs ou Suivez l’actualité du BIEN-ÊTRE en vous inscrivant ici sur SORTIRZEN.COM

Publi-information
Mon Chemin vers une Guérison de la tétraplégie à l’autonomie avec le son cristal, Editions Sydney LAURENT).
Bienfaits du son vibratoire au cristal:
Pour découvrir les pouvoirs du cristal: cristalophonie-coaching, cliquez ici
Pour tout savoir sur la harpe de cristal harpedecristal.fr et CD musique cristal ou  sur GOOGLE, recherchez: ECOLE HARPE DE CRISTAL